L'histoire commence début avril à Athis-Mons, dans les locaux de la DGAC... à la sortie de l'examen FCL.055 (English Proficiency... le truc pour parler anglais à la radio et sortir de l'hexagone). La session d'avant s'est faite décimer, ils sont tous sorti la tête basse. C'est notre tour, les examinateurs nous appellent un par un... J'suis pas très fier, je n'ai pas été bien bon, j'ai fait répéter plusieurs fois... bref, c'est pas joué...

... mon tour arrive et mon examinateur très sympa ne fait pas durer le suspens "bon, c'était très juste mais pour du VFR ça ira... vous l'avez".

Caroline a plus de succès et l'examinateur est même bien désolé qu'elle ait raté de si peu la note supérieure.

dgac


Bref, bon, et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? On va à Jersey pour voir ? Mouais, c'est sympa mais ça fait cher le we... et si on partait pour plus longtemps et plus loin ? L'Angleterre ? L'Irlande. Tiens oui, l'Irlande... c'est joli l'Irlande. Et l’Écosse, y'a du Whisky en Écosse et Caro, elle aime bien ça le Whisky. Bon, bein va pour l'Irlande et l’Écosse. On a qu'à partir fin juin, ça nous laisse 2 mois pour préparer... on est large...

C'est un peu ambitieux quand même, en ce début avril je n'ai pas encore 9 mois de PPL derrière moi, et Caroline à peine plus de 4, mais il faut bien se lancer. Et puis les triangles St Cyr - Chartres - Étampes, ça va bien un peu...

On demande son avis au Chef Pilote, assez persuadés qu'il va nous conseiller fermement de commencer par quelque chose de plus modeste, Jersey par exemple... mais non, Philippe dit oui tout de suite. Du coup on se lance, on cherche les cartes, on se plonge avec délice dans les différents documents ENR, GEN et autres joyeusetés nationales... les règles de survol, d'immigration, d'entrée, de sortie, d'aéroport douaniers, etc... on trace et on retrace, on fait les logs de nav, on envoie des mails partout pour dire qu'on arrive... on se fait une petite nav ou deux avec la casquette sur les yeux, tout en prise de VOR (bein c'est pas facile mais ça entraine).

Bref, mi-juin, les plans de vols sont prêts, les cartes sont achetées, photocopiées, tracées, les logs de nav sont rédigés, le FCL.055 est (péniblement) validé,  l'avion est emprunté au club pour deux semaines et... il n'y a plus qu'à...

Jour J, rendez-vous à Trebod... il faut au minimum un trois places pour mettre les valises de nous deux... :-) On fait quelques photos, on s'installe, et zou, c'est partiiii !

Les bagages sont chargés Les bagages sont chargés Une petite photo avant de partirUne petite photo avant de partir Et la pilote s'installe aux commandesEt la pilote s'installe aux commandes

 

Le voyage fut super, tant sur le plan technique que touristique. Pourtant, ça avait mal commencé avec la radio en anglais. Le premier contact fût avec Jersey dont on traverse un peu la zone et là... on ne comprend strictement rien, ni l'un ni l'autre... on fait répéter une fois, deux fois, trois fois jusqu'à entendre "KEEP OUT OF MY AIRSPACE". Bonnnnn, bein quand il articule on le comprend mieux le Mônsieur... On recommence plus doucement, on a un plan de vol, on ne fait que passer, merci beaucoup monsieur et il finit par nous laisser transiter... Là on se dit que le voyage va être long, très long... l'Angleterre, l'Irlande et l’Écosse... si même avec Jersey on comprend rien, on n'a pas fini de misérer... l'année prochaine on ira à Étampes finalement, c'est plus facile :-)

 

Adieu Cherbourg-Octeville, on passe avec Jersey (enfin, on essaye).Adieu Cherbourg-Octeville, on passe avec Jersey (enfin, on essaye).

 

Le reste du voyage se passe mieux niveau anglais. On s'en sortira à chaque fois et Belfast nous demandera même de faire relais pour un autre avion perdu en Irlande du Nord, c'est dire...

la première semaine est superbe... il y a du soleil en Irlande, c'est vert, c'est beau... on est tous seuls sur les fréquences, les contrôleurs nous parlent doucement, on comprend tout ou presque... bref ça se passe bien... Faut juste penser à demander les fichus PPR partout où on va (autorisation préalable) mais avec un petit mail poli, généralement on est bien accueillis.

 

Décollage de Waterford
Décollage de Waterford

La pilote et son navigateur
La pilote et son navigateur
 Début de navigation ultra facile... y'a qu'à suivre la côte...Début de navigation ultra facile... y'a qu'à suivre la côte...

 

 

Waterford, puis Kerry, les falaises de Mohers et ensuite juste en face... les Iles Aran... le but du voyage ou presque (pour moi). C'est magnifique, les falaises, les îles, les décors de pierres... on en prend plein les yeux... on se pose sur une petite piste entourée d'eau, on loue des vélos et on passe la nuit dans une auberge...

 

 Les célèbres Cliffs of Moher
Les célèbres "Cliffs of Moher"

Les non moins célèbres Iles Aran 
Les non moins célèbres Iles Aran

Encore... 
Encore...

 

Le point le plus à l'ouest de l'EuropeLe point le plus à l'ouest de l'Europe Notre terrain de destination... même pas peur !
Notre terrain de destination... même pas peur !
Le VH posé et surtout arrimé pour la nuit...
Le VH posé et surtout arrimé pour la nuit...

 

Le lendemain on se lève tôt, on se repaye le survol des Iles Aran, puis direction les lacs du Connemara. Après ça sera la traversée de l'Irlande d'ouest en est, puis Weston Dublin.

Un dernier survol des Îles Aran au petit matin...Dernier survol des Îles Aran au petit matin... 

 

Les fameux Lac du Connemara défilent sous nos ailesLes fameux Lac du Connemara défilent sous nos ailes

Les fameux Lac du Connemara sous nous ailesEncore...

La pilote très concentrée !La pilote très concentrée !

 

On se demande bien pourquoi c'est si vert l'Irlande...On se demande bien pourquoi c'est si vert l'Irlande !  Survol d'un châteauLe survol de château... une autre des nombreuses passions de Caroline !

 

 


 

La deuxième semaine sera plus... technique. On part de Dublin vers Islay en Écosse (l'autre but du voyage, pour Caro;-) ) pour ramener du Whisky au club et là ça se gâte, on fait demi-tour au milieu de l'Irlande du Nord parce qu'on commence à voir les maisons d'un peu trop prêt et qu'en plus on a perdu notre horizon artificiel deux jours plus tôt... et on se déroute comme des grands vers Belfast City.

 

Dernier virage pour Belfaste City AirportDernier virage sous la pluie pour la 04 de Belfast City Airport

 Tankés !... et on se retrouve tankés pour deux jours :-(

 

On se dit que Belfast City ça doit être un petit aérodrome sympathique vu que ce n'est pas Belfast International... grave erreur... ce n'est pas du tout fait pour les Jodels... les messieurs du handling sont très gentils mais nous mettent le prix sur un post-it qu'ils nous tendent en baissant la tête... on n'est pas très loin des 250€ et ils ont même pas d'AVGAS... On pleurniche un peu et le chef fini par nous ramener ça à 100€. On reste coincés là-bas pendant deux jours et on se fait une raison pour Islay et pour l'Ile de Man également. Si la météo le permet, on se rentre parce que la semaine s'annonce difficile et que bon, on a aussi un métier...

 

Le VH attend que la météo s'améliore... Le VH attend que la météo s'améliore...

 Le VH regarde passer les grands... et regarde passer les grands pour patienter...

 

On profite donc d'une courte éclaircie et de TAF/METAR très encourageants à Dublin, Man et Blackpool pour se carapater de Belfast (vu que la météo s'annonce mauvais pendant des jours)... On vole un peu à 300ft puis 500ft toujours en suivant la cote vers le sud et ça s'améliore... le plafond monte, la visi dépasse les 40km et on décide de traverser en s'appuyant sur le VOR de Man, et finalement ça va bien jusqu'à Blackpool en Angleterre.

Ca a l'air beau Man... j'y serai bien resté un jour ou deux mais là on essaye surtout d'être à l'heure au boulot dans 4j. On survole aussi des plateformes pétrolières en arrivant en Angleterre... c'est marrant, c'est dépaysant, ça change des éoliennes... :-)

 

L'Île de Man
A mi-chemin entre l'Irlande et l'Angleterre :
L'Île de Man... il faudra y revenir et s'y arrêter !

Où sont les essuis-glace ?
On passe vertical du VOR, sans essuie-glace
 Île de Man... et on laisse l'île dernière nous,
pour une deuxième traversée direction l'Angleterre...

 

 

 

Champs de plateformes pétrolières
En chemin, les champs de plateformes pétrolières...
P1020514rs
... ça nous change des éoliennes...
BlackpoolFin de la traversée... Blackpool et la côte anglaise...

 

Le reste du voyage se termine de la même façon... Arrivés à Blackpool sur la côte ouest anglaise, la météo ne permet pas de continuer vers l'est... on y passe la nuit et on visite. Le lendemain on repart en essayant de traverser l’Angleterre par le nord... reliefs à 1500ft et nuages à... 1500ft... ok, on fait demi-tour, et on longe la cote ouest vers le sud mais au bout d'un moment ça se referme de partout... on se déroute vers Caernarfon, on ne peut pas aller plus loin...

 

Déroutement... encore...Ca s'annonce mal encore... l'année prochaine on choisira l'Espagne...

 Dernier virage pour CaernarfonCaroline en dernier virage... vous voyez la piste vous ?

 

On est vendredi et on sent mal le retour au boulot le lundi, mais on essaye de ne pas trop se mettre la pression... au pire on laisse l'avion... au pire on rentre en retard... bref, au pire on trouvera bien. En attendant, on mange et on visite (oui, dans cet ordre là)... Y'a même un musée aéronautique complètement improbable sur ce terrain et un chouette château en ville. Bref, ça nous permet de faire du tourisme dans un coin dont on ignorait jusqu'à l'existence quelques heures plus tôt...

 

Musée de aéronautique de CaernarfonMusée aéronautique de Caernarfon...
Caro nous cherche un autre moyen de rentrer...

 Château CaernarfonOn en profite quand même pour visiter la côte Ecossaise...
Mignon le château...

 

 

Le lendemain les tendances sont bonnes (genre 9999 et BKN030) mais parsemées de TEMPO complètement dégueux (du genre CB / TSGR / 1000 / 20G30KT etc). On se dit qu'avec une bonne visi et un plafond correct, on pourra toujours les voir arriver et faire le tour. Ca se passe plutôt comme prévu, on vole bas, on longe les côtes et on évite les orages qui sont bien visibles tellement ça pleut dessous.

 

 Le terrain de Caernarfon
Au revoir le terrain de Caernarfon, nous on repart...

 

CarteUne éclaircie et c'est reparti !

 P1020619rsLa météo est dégueux mais la visibilité est bonne...
ça permet de voir les grains de loin...
... et surtout d'en faire le tour !

 

 
Arrêt à Dunkeswell pour faire le plein et checker la météo sur la Manche. On vérifie l'animation satellite de météofrance : il fait dégueux en Angleterre, dégueux en France et beau sur la manche... allez, on repart !

 

P1020622rsP1020622rsDépart de Dunkeswell... le ciel est noir mais les photos satellite nous montre que le beau temps est sur la Manche

 

la traversée se passe bien et on arrive à Deauville sans souci... On paye la taxe d’atterrissage (12€... vous arrivez d'Angleterre ? Ah pardon, c'est 30€ alors !). On passe à la douane : "passeport et licence de pilote s'il vous plait... non, pas vous mademoiselle, juste le pilote...".  On repasse ensuite la sécurité : "présentez votre licence de pilote... non non, pas vous madame, juste le pilote". Caroline fulmine... et se pose en place gauche.

 

Arrivée à Deauville
Arrivée à Deauville... sous la pluie... encore !

 

la 3ème branche de la journée sera paradoxalement la plus dure... ça roule jusqu'à Évreux, et ça se dégrade de partout. On pense se dérouter vers Mantes, puis Pontoise, ou Les Muraux et on arrive quand même jusqu'à Saint Cyr.

François a eu la gentillesse de nous attendre et nous aide à ranger l'avion. Le lendemain on apprendra que nombreux sont ceux qui avaient parié qu'on ne rentrerait pas :-)

 

voyage-Irlande
Notre circuit au complet... trajet bleu pour les garçons, et rose pour les filles !

(les pins rouges sont les étapes prévues mais non faites).

 

C’était vraiment un chouette voyage... une belle aventure, de beaux paysages, des vols très techniques aussi (pour nous) et du travail à temps plein dans le cockpit pour les deux personnes.  Vivement le prochain voyage !

 

photo

photo

Caro et Cyril

Caroline sur les îles Aran Îles Aran

 Cyril

 Cyril,

 

 











 

Toutes les photos :